Le blog 

Mes conseils, mes pratiques ...

Travailler en conscience, un atout majeur de l'expression de soi

Beaucoup de pratiquants, notamment dans les salles de sport recherchent une certaine performance dans la pratique sportive. Qui se mesure par le 1 RM en force par exemple, ou encore le nombre maximal de répétitions effectuées pour une charge donnée.


Cette vision, semble intéressante de par le dépassement de soi qu’elle engendre. Par contre, dans la pratique de cours où l'on recherche une plus grande liberté de mouvement, la notion de ressenti est primordiale, qui semble ici trop mise de côté.


En danse, « c’est la capacité à percevoir les ressentis internes du corps, les catégoriser et y réagir qui donne au danseur sa maîtrise ». Fascia & Sports de Robert Schleip et Amanda Baker.



En pratique, en cycle de force, il semble que le mouvement soit arrêté par le ressenti (si ça brûle trop ou pas assez) alors qu’en expression corporelle, par exemple, il semble que ce soit le ressenti qui initie et guide le mouvement.


Il est primordial de déterminer la volonté et l’intention que l’on souhaite donner aux mouvements. Et de l'affirmer à travers les cours et les différents exercices. Afin de tendre vers l’expression des émotions, des sensations, et au-delà, de l’expression de soi.


Marie-Claude Pietragalla, étoile du ballet de l’Opéra National de Paris et chorégraphe s’exprime ainsi:


Le plus important, c’est la qualité qu’on donne au mouvement. Plus on met sa conscience dans le geste, plus il devient juste. S’il est chargé de sens, le mouvement a une qualité et s’inscrit dans l’espace ; il porte une musicalité.

Le mouvement a une dynamique et une résonnance.

Dans la danse, le corps est narrateur. Il y a l’envie de la prouesse technique ou de la virtuosité. Mais aussi l’envie de vivre le mouvement, de raconter une histoire.

C’est l’essence même de l’être que l’on voit. Ce qui est touchant dans la danse, c’est l’humanité, c’est ce qu’on a au fond de soi-même. C’est ce qu’on est capable de transmettre.


Il faut ajouter que « la danse reste pour autant une combinaison toute particulière de capacité de performances athlétiques puissantes et de perception consciente du corps ». Fascia & Sports de Robert Schleip et Amanda Baker.



3 vues